Jérémie Villet pense que quelque part sur Terre, notre imagination devient réalité. Il a arrêté ses études pour voyager seul avec son matériel et son petit traîneau. Au fil de ses longues expéditions solitaires dans des lieux reculés, Jérémie utilise la neige comme un peintre utilise du papier blanc pour révéler la pureté de la nature.

Chaque année, lorsque la neige tombe pour la première fois avec les dernières feuilles d’automne, les paysages blancs forment un décor parfait. La neige efface le superflu, balaie l’excès et fait ressortir l’essentiel. Loin du reste du monde, cette scène immaculée est restée son jardin d’enfance, et la photographie, son droit inaliénable de rêver.

Les photographies de Jérémie Villet ont reçu de nombreux prix, dont le
Wildlife Photographer of the Year et le European Photographer of the Year,
et sont parues dans de nombreuses revues.